Home

About

Advanced Search

Browse by Discipline

Scientific Societies

E-print Alerts

Add E-prints

E-print Network
FAQHELPSITE MAPCONTACT US


  Advanced Search  

 
PLATON, Time (extraits) TIME. Mais oui, Socrate, tous les hommes, pour peu qu'ils participent tant soit peu la
 

Summary: PLATON, Timée (extraits)
TIMÉE. ­ Mais oui, Socrate, tous les hommes, pour peu qu'ils participent tant soit peu à la
sagesse, quand ils sont sur le point d'entreprendre une affaire petite ou grande, invoquent
toujours de quelque façon la divinité. Et pour nous, qui allons discourir sur le Monde, dire
comment il est né ou s'il n'est pas né du tout, à plus forte raison nous faut-il, si nous ne
perdons tout à fait l'esprit, appeler à l'aide les Dieux et les Déesses, les prier que nos propos
soient toujours, en tout ce qui les touche, conformes avant tout à leur pensée, et en ce qui nous
concerne, logiquement ordonnés. Touchant les Dieux, que telle soit donc notre invocation. Et,
en ce qui nous touche, invoquons-les aussi afin que vous saisissiez bien vite et afin que, moi,
j'expose le plus clairement possible ce que je conçois sur notre sujet.
[...]
SOCRATE. ­ C'est parfait, Timée, et il faut absolument entendre la chose comme vous
l'ordonnez. Nous avons accueilli votre préambule avec admiration. Achevez maintenant
d'une traite de nous donner le texte de la loi.
Pourquoi il y a un Monde. Bonté divine
TIMÉE. ­ Disons donc pour quelle cause celui qui a formé le Devenir et le Monde les a
formés. Il était bon, et en ce qui est bon, nulle envie ne naît jamais à nul sujet. Exempt
d'envie, il a voulu que toutes choses naquissent le plus possible semblables à lui, Que tel soit
le principe essentiel du Devenir et du Monde, on aura pleinement raison d'accepter cette
opinion de la bouche d'hommes sages. Le Dieu a voulu que toutes choses fussent bonnes : il a

  

Source: Aubin, David - Institut de Mathématiques de Jussieu, Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris 6

 

Collections: Mathematics; Multidisciplinary Databases and Resources