Home

About

Advanced Search

Browse by Discipline

Scientific Societies

E-print Alerts

Add E-prints

E-print Network
FAQHELPSITE MAPCONTACT US


  Advanced Search  

 
Des zbrures aux motifs pois David Andelman
 

Summary: Des zébrures aux motifs à pois
David Andelman
La Recherche n°284 | 01/02/1996
Les surfaces magnétiques, mais aussi bien d'autres systèmes physiques ou chimiques, se
structurent spontanément en domaines bien distincts. Ce phénomène peut être compris
comme le résultat d'une compétition entre deux forces antagonistes.

Pensez à une barre de métal, un verre de vin ou un tissu vivant. Ces systèmes complexes,
composés de beaucoup d'atomes ou molécules, sont homogènes quand on les observe à
l'oeil nu, à l'échelle de quelques millimètres ou plus. Du point de vue des physiciens, cette
tendance fort répandue et familière de la matière à revêtir un aspect uniforme, du moins à
une certaine échelle, a une origine relativement facile à comprendre : les limites, parois ou
interfaces qui séparent une région homogène d'une autre, représentent un coût en énergie
et sont de ce fait improbables, puisque l'état d'équilibre est celui où l'énergie est minimale.
Il existe pourtant, comme on va le voir, de nombreux contreexemples à cette homogénéité,
c'estàdire des situations où la matière forme spontanément, à l'équilibre, des motifs bien
définis et délimités. Comment les expliquer ?
Cette question est une composante de l'une des interrogations centrales de la science
actuelle : l'origine des formes naturelles.

  

Source: Andelman, David - School of Physics and Astronomy, Tel Aviv University

 

Collections: Materials Science; Physics