Home

About

Advanced Search

Browse by Discipline

Scientific Societies

E-print Alerts

Add E-prints

E-print Network
FAQHELPSITE MAPCONTACT US


  Advanced Search  

 
Le coup d'oeil du scarabe : Charles Nordmann, ou pourquoi la guerre est l'affaire des savants
 

Summary: 1
Le coup d'oeil du scarabée :
Charles Nordmann, ou pourquoi la guerre est l'affaire des savants
David Aubin
Institut de mathématiques de Jussieu,
Université Pierre et Marie Curie
david.aubin@upmc.fr
Juillet 2010
VERSION NON DEFINITIVE, ne pas citer sans autorisation de l'auteur
Introduction
15 septembre 1914 : le lectorat bourgeois de la Revue des deux mondes (RDM) a bien d'autres
préoccupations que les débats intellectuels de salons feutrés qui le passionnent
habituellement. La guerre a éclaté depuis un mois et demi. La bataille de Marne s'achève, la
ligne de front se stabilise de l'Oise à l'Argonne, pour l'instant Paris est hors de danger...
C'est alors que la RDM entrouvre ses pages aux horreurs des combats qui font rage. Le
chroniqueur scientifique de la revue, l'astronome Charles Nordmann, y livre ses premières
impressions de « combattant » [Nordmann 1914j]. A 33 ans, il est mobilisé dans le 7e
bataillon du génie mais n'a pas encore vu le front. D'un point de vue qu'il veut « subjectif »,
mêlant avec aisance gouaille populaire et solennité patriotique, il raconte les heures graves
que vit la France dans les semaines qui suivent la mobilisation. Dans les taxis et les trains

  

Source: Aubin, David - Institut de Mathématiques de Jussieu, Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris 6
Paris-Sud XI, Université de - Institut d'Optique, Laboratoire Charles-Fabry, Groupe d'Optique Atomique

 

Collections: Mathematics; Multidisciplinary Databases and Resources; Physics